Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Que ce soit en aquarium, en terrarium ou en bassin d’extérieur, les plantes aquatiques à utiliser ont des similitudes….mais aussi bien des différences .

Avant de faire une liste de noms pour vous aider dans vos achats, voici les critères de maintenance à considérer….

Où et comment disposer les plantes….

Comme un jardin, un décor de plantes aquatiques, en aquarium ou en aquaterrarium, doit être paysagé, plus ou moins, selon que l’on veuille recréer un tableau végétal « grandeur nature », laissant croître les plantes selon leurs formes naturelles, soit en les taillant régulièrement à la manière d’un jardin japonais structuré, avec des plages de sable ou de galets bien délimitées.

Dans les deux cas, il faut reconnaître et utiliser les plantes, selon leur croissance, et les positionner sur trois zones, d’avant en arrière de la cuve.

  • Au premier plan seront installés les végétaux qui ne grandiront pas beaucoup et auront plutôt tendance à tapisser le sol.
  • Au second plan, on positionnera ceux qui atteindront la mi-hauteur de la cuve.
  • Au fond, les plantes les plus grandes , sachant que certaines ont des feuilles si longues qu’elles vont se coucher à la surface, comme Vallisnéria. Il faudra penser à positionner ces sujets de manière à ce que leurs feuilles aillent dans le sens du courant.

Un bouquet de deux ou trois plants d’une même variété aura plus d’impact visuel qu’une multitude d’individus d’espèces différentes.

Plantes d’ombre ou de soleil, température et qualité du sol.

Comme à l’air, les plantes immergées ont, en matière d’éclairage et de chaleur, des besoins spécifiques, selon les espèces. A la différence que l’on peut changer un pot de place dans l’appartement ou le jardin, alors que ce sera plus difficile dans la surface limitée de l’aquarium, Mieux vaut donc faire le bon choix au moment de l’implantation.

  • Plantes nécessitant un éclairage intense.

Leurs feuilles sont souvent de couleur rouge, elles préfèrent les cuves de faible hauteur située dans une pièce bien exposée.

Dans le cas contraire il sera bon d’utiliser des spots HQL.

  • Plantes d’ombre.

Elles peuvent être installées dans toutes les cuves si on prend soin de les disposer à l’abri d’autres feuillages ou de décors.

Si elles sont trop exposées, de vilaines petites algues noires viennent s’installer sur leurs feuilles, souvent sur le pourtour.

  • Plantes de pleine lumière supportant l’ombrage.

Il y en a plusieurs espèces et sont intéressantes dans le cas de zones très plantées où les plus grandes créent de l’ombre aux autres.

Toutes les plantes aquatiques ne s’accommodent pas d’une même température !

Ces végétaux vont être classés en deux grands groupes qui vont se situer dans des fourchettes de 18 à 26 ° et de 20 à 28 °.

Quelques uns, très peu, accepteront de descendre à 1° et d’autres résisteront, tant bien que mal, à plus de 29°.

En fonction des espèces choisies il faudra donc envisager l’installation de ventilateurs sur la cuve, ou d’une climatisation dans la pièce !

Avec les cichlidés, toutes les plantes ne sont pas conseillées !

Territoriaux, ces poissons passent leur temps à se pourchasser et à creuser. Les tiges cassantes comme du verre de certains végétaux ne résistent pas, ainsi que les feuilles trop tendres

Quelques espèces de plantes par ordre alphabétique avec critères d’implantation et de maintenance* :

Alternanthera reineckii rot (coloration rouge), plante d’arrière plan, en pleine lumière, température 22 à 28°.

Anubias barteri, existe en diverses souches convenant, les unes ou les autres, à tous les plans, mais toutes à placer en milieu ombragé, à une température de 22 à 28°, convient aux cichlidés.

Aponogeton, à placer du milieu à l’arrière, en pleine lumière ou à mi ombre, à une température de 20 à 26°.

Cabomba existe sous différentes formes, toutes se placent à l’arrière, en pleine lumière, à une température de 22 à 26 °, bien que Cabomba caroliniana tolère de 18 à 28°.

Cladophora aegrophila, sorte de mousse vendue sous forme de boule, très pratique dans les nanos , se pose directement sur le sol, sans enracinement, au premier plan, à mi-ombre, accepte des variations de 10 à 26°.

Cryptocoryne, la plus commercialisée pour sa facilité d’adaptation et de maintenance, se reproduit pas stolons, est proposée sous différentes formes convenant à tous les plans, exposition très éclairée à ombragée, de 22 à 28 °, résiste aux cichlidés.

Echinodorus se présente sous diverses formes de feuillage, large ou étroit, aéré ou dense, mais toutes nécessitent des apports de fer pour éviter que les feuilles ne prennent des tâches couleur rouille. Plante de premier plan, de milieu ou d’arrière, selon le modèle choisi, elle se place en pleine lumière ou à mi-ombre et se maintient entre 18 et 28°.

Egeria densa, à feuillage dense, comme son nom l’indique, et prolifique, se place à l’arrière, en pleine lumière ou en situation ombragée. Elle est souvent utilisée dans les aquariums d’eau froide car supporte des variations de 1 à 28 °.

Lilaeopsis, plante gazonnante de premier plan, est difficile à repiquer brin par brin. Mieux vaut enterrer le pot et la laisser se développer à partir de cet ancrage. Elle nécessite une bonne luminosité et accepte des températures de 18 à 26°.

Lobélia cardinalis est une plante très intéressante en aquaterrarium. Elle peut être totalement immergée, elle aura la forme d’un bosquet avec des feuilles d’un vert moyen, puis sortira de l’eau et continuera sa croissance bien au dessus. Les feuilles deviennent alors d’un vert bleuté, sombre, très brillant, comme plastifiées ! Elle atteint l’apogée de sa beauté en se parant de jolies petites fleurs rouge vif. A maintenir de milieu éclairé à ombragé, entre 10 et 28°.

Microssorum ( Fougère de Java) se trouve sous diverses formes, pour deuxième ou troisième plan, ne pas enterrer le rhizome, le fixer sur du bois ou une pierre. Elle n’aime pas la lumière et préfère une eau entre 22 et 28°. Peut être placée avec des cichlidés et se reproduit facilement.

Ce ne sont que quelques suggestions de variétés parmi d’autres, assez faciles d’entretien et bien commercialisées.

* www.dennerle.de

« Les plantes » Denis Tervers, (diffusion ccls)

Plantes aquatiques, apprendre à les connaître pour bien les soigner.
Anubias en fleur !

Anubias en fleur !

Tag(s) : #aquariophilie

Partager cet article

Repost 1