Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comme il porte bien son nom, ce magnifique poisson à la parure flamboyante et aux reflets métalliques.

Il est superbe, pas rare et peu onéreux, tout pour plaire en somme, et pourtant peu présent dans les magasins d’aquariophilie. Mal ou peu connu, il n’est pas souvent demandé dans les animaleries et peu de commerçants font l’effort de le proposer spontanément.

Le poisson arc-en-ciel brille comme un soleil

Sa robe est métallisée, comme une armure. Les couleurs, franches et vives chez le mâle et plus douces et nuancées chez la femelle, vont de la tête au bleu glacier, en passant par le ventre avec des stries en alternance de bleu et de gris foncé, presque noir, l’arrière de l’abdomen étant jaune brillant, pour terminer par une caudale orange vif.

Une palette subtile très représentative des couleurs de l’arc-en-ciel ! Les écailles, qui sont régulières et bien dessinées, donnent l’apparence d’une vannerie soigneusement tressée, les couleurs s’enchainant harmonieusement.

Les mâles sont un peu plus gros que les femelles, dans la nature leur taille peut atteindre une quinzaine de centimètres mais en aquarium elle se stabilisera plutôt à dix.

Les origines de Melanotaenia boesemani.

Découvert en Nouvelle Guinée par une expédition commanditée par le Dr Marinus Boeseman en 1955 celui-ci n’a pu, à cette occasion, qu’étudier des spécimens morts et conservés dans de l’alcool. Ce n’est que plus récemment, dans les années 80, que deux cents individus de l’espèce furent capturés vivants et importés en Europe.

Cette population, un seul mort à déplorer pendant le voyage, a servi de base à la reproduction de ce somptueux animal dont les descendants sont maintenant commercialisés.

Maintenance de Melanotaenia boesemani.

De la famille des Melanotaeniidae il aime une eau claire et tempérée mais est peu exigeant aux autres caractéristiques que le PH qui se situe, dans son biotope d’origine, entre 6.5 et 9.

Il est très bon nageur de pleine eau, bien qu’il préfère les faibles profondeurs.

Peu craintif et très actif, sans agressivité, ni envers ses congénères, ni envers d’autres espèces, son tempérament permet de le maintenir en aquarium communautaire.

Un volume de 240 litres convient bien au comportement de ce poisson.

Alimentation des poissons arc-en-ciel.

Dans la nature le Melanotaenia boesemani se nourrit d’insectes divers, de petits crustacés aquatiques et d’un peu d’algues. Les nourritures en paillettes et en granulés, ainsi que les vers de vase et les artémias lyophilisés ou congelés vendus dans le commerce conviennent donc très bien. Ils suffit de varier les nourritures pour que l’alimentation soit bien équilibrée.

Attention aux d’aquariums non fermés sur le dessus car, en cas de présences de mouches ou autres insectes, ce poisson peut sauter en voulant les attraper et, au mieux provoquer des éclaboussures, au pire, tomber au sol et y mourir.

Reproduction du Melanotaenia boesemani

Le poisson arc-ciel se reproduit facilement, pratiquement de manière journalière. Le matin, et c’est là que ses couleurs sont les plus belles, le mâle parade auprès de ses congénères… Ensuite il s’isole avec une femelle dans un bosquet de plantes, se presse contre les flancs de l’heureuse élue pour faire sortir les œufs qu’il s’empresse de féconder.

La ponte est en général vite décimée, mangée par les parents ou autres prédateurs. Il faut donc prévoir un bac d’élevage rempli avec de l’eau de l’aquarium principal, si on veut essayer de faire grandir des petits.

Bien que minuscules, les œuf sont facilement repérables car ils sont collés sur les feuilles des plantes ou autre support flottant, il suffit alors de prélever le morceau concerné et de le transposer dans le petit bac que l’on aura pris soin d’équiper d’une pompe à air et d’un bulleur.

L’éclosion à lieu au bout de 6 à 14 jours et les petits seront alimentés avec des infusoires.

Décor pour un aquarium de poissons arc-en-ciel.

La granulométrie du sable, pour cette espèce, sera de préférence moyenne.

La couleur en sera de plutôt claire, tous les poissons faisant un minimum de mimétisme, un sable foncé ferait mal percevoir la magnifique livrée de Melanotaenia boesemani.

Une grande place sera accordée aux végétaux sans aucune limite en terme de quantité ou de variétés… Le conseil est seulement de bien les planter, ou de les fixer sur des supports, pierres ou bois, car, joueur, ce poisson peut s’amuser à les arracher et à les transporter dans sa gueule !

Les mélanotaénias offrent le même intérêt de couleurs et de comportement que les cichlidés tout en étant moins imposants de taille et moins territoriaux.

De plus, le problème de la surpopulation, qui peut s’avérer difficile à surmonter avec les cichlidés, ne se posera pas, puisque les œufs n’auront pas le temps d’éclore.

Cette espèce peut donc être une bonne alternative en cas de volume limité, par exemple, ou si on veut un décor très végétal.

Sources ayant servi à l'élaboration de cet article :

Aqua mag n°2 Animalia éditions

L’Art de l’Aquarium Colette Rabut Patrick Butteux ( Bordas Nature)

L’Atlas de l’aquarium, vol 1, MERGUS

Images correspondant à melanotaenia boesemani -

Melanotaenia boesemani, le poisson arc-en-ciel, superbe poisson d'eau douce
Tag(s) : #aquariophilie

Partager cet article

Repost 1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :