Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il fallait qu’elle aille vite chercher son cadeau au magasin où avait eu lieu la tombola.

Et voilà comment Mamie rentra chez elle avec, dans son panier, un minuscule bébé poisson rouge ( plutôt orange) de quelques centimètres. Balloté dans un sac plastique à demi rempli d’eau, le pauvre animal avait bien pâli, tout apeuré qu’il était !

« Bien, que vais je faire de toi ? » marmonna la brave femme en levant la poche plastique pour mieux l’observer, déja te donner un nom...Voyons, que dirais tu de Calico ?...Bon, c’est d’accord pour Calico.... et puis où vais je te mettre ? Ce saladier fera l’affaire pour l’instant, en attendant de t’acheter autre chose.

Calico se retrouva précipité avec l’eau du sac dans le plat en verre ( carré en plus !) et se mit à suivre le contour de celui çi, cherchant une issue pour s’enfuir ! Mais il ne pouvait pas, ne voyant même pas au travers du verre épais et givré, il resta, le nez dans un angle, ses branchies et sa bouche s’ouvrant et se fermant rapidement au rythme de sa respiration haletante, il était au bord du malaise.

Gagner un poisson rouge... Cette histoire indique comment faire pour le garder en bonne santé!
Gagner un poisson rouge... Cette histoire indique comment faire pour le garder en bonne santé!

Gagner un poisson rouge... Cette histoire indique comment faire pour le garder en bonne santé!

Mamie alla acheter une boule en verre et une boite de paillettes en guise de nourriture pour son nouvel animal de compagnie. De retour chez elle, elle vit que Calico s’était calmé : sa repiration était redevenue normale et il faisait du sur place dans le plat exigu.

La boule de verre fut vite remplie d’eau du robinet et Calico précipité dans le liquide froid.

Ainsi commença sa vie de poisson d’aquarium, surveillé par le chat et le chien de la vieille femme, il essayait de les intéresser le moins possible, en évitant de trop bouger...

Ses jours et ses nuits étaient moroses, s’écoulant au rythme des repas. Chaque soir il avait sa ration de paillettes, trop copieuse d’ailleurs : il n’avait pas de place pour nager, il ne pouvait que tourner en rond et à cette allure là il allait devenir obèse !  

 Et puis c’est bien de manger mais après il faut éliminer ! Pipis, cacas, l’eau ne restait pas claire longtemps : tous le deux jours Mamie devait la changer et l’exercice n’était pas sans danger ! Calico détestait quand les doigts de la vieille femme se refermaient sur lui pour le sortir de sa boule.... brrr, quelle impression désagréable !

Alors il se tortillait dans tous les sens pour essayer de lui échapper et, quelques fois il y arrivait, tout glissant qu’il était ...Hélas tous ses efforts ne servaient qu’à le faire se retrouver collé au sol, à demi assomé et le corps tout meurtri. Tant bien que mal ramassé, il finissait toujours par se retrouver dans son bocal aussi nu qu’une cellule de prison.

Calico était toujours surveillé par le chat et le chien de la maison...

Calico était toujours surveillé par le chat et le chien de la maison...

« Bonjour Mamie ! »... Quoi, qu’est ce que c’est ? Des rires, du bruit de galopades dans le couloir et deux joyeux bambins, garçon et fille, qui se précipitent dans la cuisine : « Il est où ? Il est où ? » crient ils en choeur, « Là ! » fit leur Mamie...

-Oh ! comme il est beau !

-Comment il s’appelle ?

Les questions fusent, les enfants sont tout excités et Calico s’agite, il a peur, trop de cris et de mouvements autour de lui le font tourner de plus en plus vite dans sa boule ! Soudain, d’un grand coup de queue il arrive à sauter hors de l’eau et... retombe encore une fois par terre !

Les rires se sont tus, les enfants font de grands yeux tout ronds, la bouche ouverte, incrédules...

-Il est mort ?

Non, Calico n’était pas mort, seulement sonné, comme d’habitude, il fut remis dans sa boule, se posa au fond et décida de ne plus bouger.

Les enfants n’avaient plus envie de rire, eux aussi étaient malheureux de voir le petit poisson amorphe et même les tartines et le chocolat chaud de leur Mamie ne les déridèrent pas. Ne sachant plus quoi faire pour enlever toute cette tristesse de leurs visages, la grand mère dit soudain :

- Vous voulez emporter Calico chez vous ?

- Oui ! Oui ! Merci Mamie !

Du coup la visite fut abrégée, tout heureux qu’ils étaient de rapporter leur nouvel ami à la maison.

« Bonjour Mamie ! »...

« Bonjour Mamie ! »...

« Cette boule est trop petite ! » s’exclama le vendeur de l’animalerie où les enfants avaient entrainé leurs parents. Ils avaient tous besoin d’informations sur la manière de traiter au mieux leur Calico « Vous allez avoir dix fois plus de travail et de risques de tuer votre animal que si vous preniez une cuve d’au moins une vingtaine de litres. Et si vous voulez lui donner un petit copain, il faudrait mieux prendre plus grand ! »

Devant l’air étonné de toute cette petite famille, le vendeur, faisant son métier par passion, vit qu’il y avait toute une éducation à faire, alors il entreprit de leur expliquer ce qu’était la vie d’un poisson, rouge ou pas :

« Un poisson est, comme n’importe quel animal, chien, chat ou autre mammifère, un être vivant tout comme nous"

Il a un caractère et un tempérament qui lui sont personnels : il peut être doux et timide ou agressif et dominant...De par son espèce et sa provenance, en plus, il se trouvera mieux dans tel ou tel décor, avec telle grosseur ou telle couleur de sable..

Il faut lui mettre des repères dans le bac, des pierres, du bois et (ou) des objets décoratifs en résine qui lui permettront de s’abriter pour dormir ou de se cacher et de s’isoler s’il en éprouve le besoin...

Vous n’aimeriez pas vivre dans une cellule dont les murs seraient nus ? Où vous ne vous sentiriez à l’abri d’aucun regard extérieur ? Pour lui c’est la même chose.

Les plantes naturelles aussi, sont très appréciées par nos amis aquatiques : leurs feuilles font d’excellents couchages pour une petite sieste, ou un nid douillet où poser les oeufs, sans parler qu’elles ont le même rôle que les arbres dans la nature : elles absorbent le gaz carbonique et rendent de l’oxygène, elles permettent aux poissons de mieux respirer .

Pour ne pas faire d’erreur dans la manière de traiter un animal, quel qu’il soit, prenez l’habitude de vous comparez à lui, vous serez sûr de trouver la réponse à vos questions !

Pour la nourriture, par exemple : vous n’aimeriez pas manger toujours la même chose ?

Et bien les poissons non plus...Ce serait lassant et pourrait provoquer des manques de certains produits.

Par contre, la seule chose qu’il ne faut pas faire comme nous pour les poissons, c’est leur donner à manger 3 fois par jour : ce serait beaucoup trop ! Lorsque vous êtes dans l’eau, le fait de bouger est bien moins fatiguant que sur un sol sec, les poissons ne dépensent donc pas beaucoup d’énergie, ils sont portés par l’eau, chauffés par elle aussi.

Un seul repas par jour, léger de surcroît, suffira amplement et, si vous avez la main trop lourde, ne donnez rien le dimanche.

Et puis les poissons aussi ont besoin de dormir, de faire la différence entre la nuit et le jour, alors ne leur laisser pas la lumière 24 h sur 24 !

Voilà, je vous ai tout dit, alors, à vous de jouer maintenant ! »

Le vendeur entreprit d' expliquer ce qu’était la vie d’un poisson, rouge ou pas .

Le vendeur entreprit d' expliquer ce qu’était la vie d’un poisson, rouge ou pas .

Les deux enfants, ravis de savoir quoi faire pour rendre leur petit ami heureux, allaient de rayon en rayon, dans le magasin ne sachant sur quoi porter leur choix tellement tout était tentant !

Finalement avec l’aide des parents, il fut décidé d’acheter un aquarium d'une quarantaine de litres, du sable, une jolie petite branche de bois exotique, une belle caverne façon rocher en résine, quelques plantes naturelles et un petit filtre intérieur facile à nettoyer, même pour eux.

Et puis, il y eut cette magnifique petite poissonne, Calico l’a tout de suite adorée, il l’a trouvée très mignonne!

Il ne la quitte plus et tous deux coulent des jours heureux dans leur petit paradis soigneusement décoré, pour la plus grande joie de toute la famille, ravie devant ce ravissant spectacle.

C’est l’histoire de Calico:  « Le gros lot du jour est  un magnifique...poisson rouge ! »
Tag(s) : #BD, #Histoires animalières

Partager cet article

Repost 0